IL EST LÀ PAPI? 














Amar, que l’on appelle aussi Papi, est en logement de nuit au SAMU Social Saint-Michel, dans le 12ème arrondissement de Paris, où il se fait soigner pour des problèmes de santé.











Que faire des ses journées lorsque l’on n’a pas de chez soi? Comment lutter contre la solitude?







                                                                                                                                                                                  
                                                                                                                                                                                                        
                                       






                                                                                

Lorsque Papi peut marcher il va dans son quartier préféré, à Bastille. Il y passe quelques heures dans ces cafés où il connaît tout le monde. Puis, quand le temps s’y prête, il va au marché de la Place d’Aligre et s’arrête Chez Camille pour y boire le “meilleur chocolat de Paris”. Lorsqu’il reste à l’hospice à cause de ses problèmes de santé, il regarde ARTE dans la salle polyvalente. Cinéphile, il a un faible pour le vieux cinéma italien. Il lit trois livres par semaine. Comme il le dit si bien, il est curieux de tout et désireux d’en savoir toujours plus.
















Une après-midi que je passais avec lui, alors que nous buvions un café dans la cour de l’hospice Saint-Michel, il me demande d’aller lui acheter un paquet de cigarettes dans la bureau de tabac à 300 mètres de là et me tend un billet. Il a mal au pied et ne peut pas y aller. Lorsque je reviens, il allume sa clope et me dit le plus secrètement possible:
“Tu sais, j’ai toujours considéré la cigarette comme l’amie de la solitude.”